Levée de fonds

Comment fonctionne un fond de VC ?

Dans cet article, je vous livre tout ce qu'il y a à savoir sur le fonctionnement d'un fond de VC, les personnes qui en font partie et les codes de cet organisme aux rouages bien ficelés.
<   Revenir au blog

Ça y est, vous avez pris votre décision.

Vous allez lever des fonds pour votre startup.

Vous commencez à étudier les possibilités.

Un ami entrepreneur vous liste rapidement les différentes sources de fonds.

Parmi ces sources, il y a les fameux fonds de Venture Capital.

Les fonds de VC.

C'est probablement le moyen le plus connu dans le monde entrepreneurial pour trouver des fonds pour sa startup.

Pour être sûr d'avoir conscience d'où vous mettez les pieds, il faut tout d'abord comprendre le fonctionnement d'un fond de VC.

Comment il se crée.

Quels sont ses objectifs.

D'où provient l'argent investi.

Qui en sont les employés.

Etc.

Quel est la raison d'être d'un fond de VC ?

Dans le monde de l'investissement, il existe ce qu'on appelle des Limited Partners.

Les LPs.

Ce sont des personnes ou des entreprises possédant beaucoup d'argent et souhaitant le faire fructifier.

Ces LPs peuvent être :

  • Des institutionnels comme des banques, des grands groupes, des family offices, etc
  • Des personnes physiques comme des entrepreneurs, des business angels, etc

Pour cela, ils confient leur argent à des fonds de VC dont l'objectif est d'investir cet argent dans des entreprises innovantes telles que des startups dans l'espoir qu'il y ait un retour sur investissement.

Ce retour sur investissement se fait en revendant les parts obtenues grâce à l'argent investi.

Cette revente de part se fait dans 3 cas :

  • Soit lors du rachat de la startup (par un grand groupe par exemple)
  • Soit lors d'une nouvelle levée de fonds durant laquelle le fond décide qu'il serait judicieux de sortir du capital
  • Soit lors d'une introduction en bourse (une IPO)

Lors de la création du fond, les Partners (c'est à dire les personnes en charge du fond) vont eux-mêmes lever des fonds auprès des fameux LPs pour réunir une grande quantité d'argent. C'est cet argent qui sera investi plus tard.

Il faut savoir qu'un fond a une durée de vie.

En général, entre 7 et 10 ans.

Ce qui signifie une chose très importante : avant la fin de vie d'un fond, celui-ci devra avoir généré plus d'argent que la somme investie initialement par les LPs.

Par exemple, si un fond lève 100M d'euros, il faut non seulement que les 100M aient été récupérés, mais en plus qu'il ait rapporté plus d'argent.

D'où l'importance d'investir dans un maximum de startups à haut potentiel.

Cela implique également une seconde chose très importante.

Puisque le fond doit cesser d'exister au bout de 7 à 10 ans, cela veut dire que chaque startup ayant levé des fonds auprès du fond a pour objectif de faire une exit (se faire racheter) ou de faire une IPO.

Donc si votre objectif en tant qu'entrepreneur n'est pas d'être dans l'un de ces deux cas, ne levez pas de fonds auprès de VC car vous ne serez pas aligné avec les fonds et votre vie risque d'être un véritable cauchemar.

Qui fait partie d'un fond de VC ?

Comme nous l'avons vu tout à l'heure, il y a tout d'abord les Limited Partners qui confient leur argent au fond dans l'espoir d'avoir un gros retour sur investissement.

Puis, il y a les General Partners qui sont en charge du fond et qui ont des parts dans le fond. Ce sont eux qui doivent convaincre les LPs de leur faire confiance et de leur confier leur fortune.

Ensuite, si on descend dans la hiérarchie du fond, il y a les Principals. Ce sont des Partners en devenir. En général, lorsqu'un Principal sort du fond, c'est pour devenir Partner d'un nouveau fond.

Puis on va avoir les Associates. Leurs rôles sont principalement de générer du deal flow (c'est à dire un flux de startups qui pourraient intéresser le fond) et les due diligences (c'est à dire l'étude approfondie d'une startup avant un potentiel investissement afin de s'assurer que tout est en ordre, tant en terme financier, administratif, business, etc).

Et enfin, tout en bas de la chaine, on va retrouver les Analysts. Leurs rôles dans le fond est de rencontrer des entrepreneurs et d'identifier les start-up qui correspondent à la thèse d’investissement du fond afin de faciliter au maximum le rôle des Principals et des Partners.

Connaître cette hiérarchie et le rôle de chacun est essentiel car cela va vous permettre de comprendre le processus par lequel vous aller passer si vous souhaiter lever des fonds auprès des VC.

Quel est le modèle économique d'un fond de VC ?

Il existe une règle dans le monde du VC.

La règle du 2/20.

Cette règle permet de définir le business model d'un fond.

2% : les Management Fees

Comme on a pu le voir un peu plus tôt, un fond est constitué d'êtres humains.

Ces personnes ne sont pas bénévoles.

Il faut donc payer leur salaire.

De plus, ces personnes ont besoin d'un espace de travail pour mener à bien leur mission.

Il faut donc payer des bureaux.

Il y a de nombreux coûts pour qu'un fond puisse fonctionner.

Pour financer ces coûts, le fond va pouvoir utiliser 2% du montant total levé initialement auprès des LPs, et ce chaque année.

C'est ce qu'on appelle les Management Fees.

Par exemple, si c'est un fond de 200M d'euros, il va pouvoir utiliser 2% de ces 200M chaque année, soit 4M d'euros par an. Et si le fond a une durée de vie de 10 ans, c'est 40M sur les 200M qui seront utilisés.

20% : le Carried Interest

Avoir un bon salaire, c'est cool.

Mais pas de quoi devenir riche.

Et, on ne va pas se mentir, aux vues des risques que prennent les General Partners du fond, il serait logique qu'ils soient récompensés en fin de vie du fond.

C'est là que le Carried Interest rentre en jeu.

Lors de la clôture du fond au bout d'une dizaine d'année, il est l'heure de faire les comptes.

Prenons un exemple concret.

Charles est General Partner du fond ZInvest.

Charles a réussi à réunir 100M d'euros pour ce fond.

Au bout de 9 ans, le fond se clôture.

Il se trouve que Charles et son équipe ont réussi à bien faire fructifier l'argent des LPs. Grâce à tous les exits des startups, le fond a généré 200M d'euros au total, soit 100M d'euros de plus que l'investissement initial.

Voici comment l'argent total sera redistribué.

  1. Tous les LPs récupèrent leur mise de départ, soit 100M d'euros.
  2. Il reste donc 100M d'euros. Le General Partner va récupérer 20% de ces 100M, soit 20M d'euros.
  3. Le restant des profits (donc 80%, soit 80M d'euros dans notre exemple) sera soit redistribué aux LPs, soit réinvesti dans un prochain fond.

Dans certains cas, d'autres personnes de l'équipe du fond peuvent bénéficier du Carried Interest également, comme des Partners par exemple.

Le principal intérêt du Carried Interest est de motiver les General Partners à faire le maximum de profits pour leur fond. Plus le fond génère de profits, plus les General Partners seront payés à la fin.

Pour conclure

Nous n'avons vu qu'une infime partie de la complexité d'un fond de VC.

Mais vous avez déjà un minimum d'informations pour ne pas être largué si on vous parle de LPs ou de Management Fees.

Je ferai bientôt d'autres articles pour aller plus loin dans la compréhension de ce genre de fond.

 Revenir au blog >